Quelles sont les nouvelles taxes SUV appliquées ?

Quelles sont les nouvelles taxes SUV appliquées ?

Proposée par la convention citoyenne pour le climat, la taxe au poids va finalement être appliquée en début de l’année 2021 sur les voitures SUV à poids lourd. Quelles sont les voitures concernées et de combien est cette taxe ? Continuez à lire cet article pour tout savoir sur les taxes SUV et leur application selon la nouvelle loi !

Une taxe sur le poids des voitures de plus de 1800 Kg

Le premier point, et le plus important à retenir en ce qui concerne cette nouvelle taxe est : “elle n’est valable que pour les voitures de plus de 1800 Kg.” L’objectif de cette mesure est d’une part, pour satisfaire les attentes des écologistes, mais aussi éviter d’atteindre les attentes de l’industrie de l’automobile française. En effet, dans le cadre du malus de 1800 Kg, il n’y aura quasiment aucun impact sur l’économie française, car les sociétés de production de véhicules ne produisent presque pas de voitures de ce poids.

La taxe s’élève à 10 euros de plus pour chaque Kg de plus sur les voitures de 1800 Kg.

Les voitures françaises les plus vendues telles que :

  • Citroën ;
  • Peugeot ;
  • DS Automobiles ;
  • Renault ;
  • Dacia.

Ces dernières ne dépassent pas en général ce poids, elles ne sont donc pas concernées. D’après les données récoltées par l’ADEME en 2019, le poids moyen des véhicules vendus pendant cette année était de 1240 Kg, un poids plutôt bas qui ne touche pas le malus imposé.

Cette loi est surtout dirigée vers les grandes voitures, en voici les principales catégories :

  • Les SUV de grand format : Audi Q7, BMW X5, Mercedes GLE, Lamborghini Urus ;
  • Quelques 4 x 4 et certains pick-ups : RAM Trucks 1500, Ford Explorer, etc. ;
  • Certaines voitures luxueuses avec un gabarit important et des matériaux lourds et résistants tels que : Rolls-Royce Phantom, Bentley Mulsanne, Mercedes Classe S ;
  • Certaines voitures d’exception : Bugatti Chiron, Koenigsegg Gemera, Porsche Panamera 4, etc.

Les SUV et le gouvernement

Suite à l’application de cette mesure de taxation, il paraît que le gouvernement place clairement ce type de voitures dans son collimateur ! En effet, les SUV ne sont plus considérés comme un poids important, mais plutôt comme un facteur d’alourdissement important du monde de l’automobile, plus d’énergie et de matériaux consommés, et ainsi une augmentation de pollution rejetée et moins d’espace public disponible.

Aujourd’hui, il est important de souligner que les voitures SUV sont sans aucun doute, des voitures les plus en vogue. En effet, en septembre 2020, ces dernières ont représenté

41 % du nombre total de ventes sur les voitures neuves de France uniquement. Cette popularité est puisée du sentiment de sécurité assuré par la hauteur et le format des SUV mais aussi par son confort.

De plus, l’apparence sportive imposante du SUV est également un atout essentiel, attirant les jeunes automobilistes. Enfin, les SUV arrivent pour compléter la catégorie des monospaces en trouvant leur utilité au sein des familles nombreuses.

Le mécontentement des différents acteurs du parc automobile français n’est pas une surprise ! En effet, l’instauration d’un nouveau malus implique d’abord sa révision en parallèle à une augmentation du poids des véhicules en réponse aux normes de sécurité et d’écologie. En effet, le nouveau système anti-pollution, par exemple, présente de nombreuses conséquences. Les automobilistes lancent un appel d’alarme et expriment ouvertement leur mécontentement. Cette nouvelle taxe imposée cause un grand souci de confiance entre le gouvernement et les clients à la recherche de voiture SUV.

Toutefois, cette taxe s’avère être plutôt contraignante car cette dernière pousse les différents acquéreurs à acheter leur voiture SUV auprès de concessionnaires étrangers.

Replies: 0 / Share:

You might also like …

Post Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *